Order of the Stick

Order of the Stick (ou OOTS) est un webcomic anglophone sur une équipe d’aventuriers dans un monde opérant grosso modo avec les règles de Donjons & Dragons 3.5. À l’origine prévu comme une parodie des mécanismes de ce jeu de rôle, la série s’est trouvée peu à peu complétée d’une trame scénaristique d’un excellent niveau.

 

Les méchants de la série dans un de leur traditionnel dialogue

Le fait que le créateur de la bd, Rich Burlew, soit écrivain de scénarios et organise des parties de D&D explique la qualité de l’histoire et de sa narration. Les personnages sont originaux et inspirants, et les évènements sont toujours cohérents et réalistes, sans Deus ex Machina impossibles et autres facilités de scénario comme on en voit dans pratiquement toutes les oeuvre actuelles.

Le fait de se reposer (partiellement) sur les règles de Dungeons and Dragons permet également d’avoir des péripéties plus réalistes, étant donné que les règles sont consultables et vérifiables en ligne. Néanmoins, ces « lois » ne limitent pas l’histoire et l’auteur sait parfois d’ailleurs faire des écarts afin de rendre le récit plus vivant, sans compromettre la solidité de l’oeuvre.

Personnages non joueurs dans OOTS

Le résultat, c’est une histoire puissante, cohérente et à la fois pleine d’humour, avec notamment beaucoup de références au jeu de rôle, à la culture pop en général et des réflexion sur leur propre statut de personnages de jeu (le 4ème mur est régulièrement brisé). Loin d’être reservé aux afficionados de RPG, la série peut être découverte sans aucune connaissance dans le domaine et en constitue même une bonne introduction.

L’histoire, dans les grande lignes, concerne une bande d’aventuriers mêlant classique et originalité (un voleur radin et un barde idiot côtoient un guerrier stratège un halfling psychopathe) qui, en cherchant à explorer un donjon lambda, vont trébucher sur — bien entendu — un complot pouvant mettre le monde en péril. Plutôt que de suivre les héros et leur affrontement contre une série de monstres de la semaine, la série se concentre également sur d’autres groupes de personnages, notamment le charismatique (et hilarant) grand méchant, Xykon, et les sosies maléfiques des héros (qui sont des personnages à part entière, oui oui). Cela permet d’approcher l’histoire par plusieurs côtés et ainsi de mieux apprécier les connections dans le scénario.

Personnages de OOTS

Le style graphique simple permet de se concentrer sur l’histoire et les personnages, ce qui laisse le champ libre à l’auteur pour inventer sur des arcs scénaristiques originaux et peu exploités, se libérant ainsi des clichés trop souvent constatés dans l’heroic-fantasy.

Site : http://www.giantitp.com/Comics.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Donnez-nous un coup de pouce :o
Aidez-nous en nous donnant de la visibilité ! Likez nos pages FB et G+
Social PopUP by SumoMe